• Marie-Hélène

Rencontre avec le duo Les yeux d'Olga



Pouvez-vous nous présenter votre duo ? Comment vous êtes-vous rencontrés ?


Les yeux d'Olga est un duo dijonnais de pop française, formé par Océane Pochodaj et Guillaume Fankhauser. Nous sommes tous les deux chanteurs et nous jouons de plusieurs instruments (piano, synthétiseurs, guitares, ukulélé, etc.). Nous nous sommes rencontrés lors d'un concert d'un ami commun il y a environ 6 ans. Océane faisait la première partie du concert en solo, et Guillaume était invité.


Travailler ensemble a été une évidence ?


Au départ, Guillaume avait monté un projet de folk onirique tout seul et cherchait une chanteuse pour quelques chœurs et harmonies vocales. Mais l'entente et la complicité, tant personnelles que professionnelles, se sont très rapidement installées au sein du duo. Il était donc évident de travailler ensemble et de développer le projet.


Quel a été votre parcours musical jusqu’à aujourd’hui ?


Océane chante depuis l'enfance. Elle a travaillé 2 ans au sein d'un cabaret en tant que chanteuse ; s'est produite quelques fois sur des scènes locales en première partie de groupes et a joué dans différents groupes de reprises. Guillaume a été chanteur et guitariste de plusieurs formations de rock, en parallèle d'un parcours en musicologie, professeur de guitare, chant et de musique assistée par ordinateur, arrangeur, réalisateur artistique et home-studiste passionné.


Quels sont les artistes qui vous ont le plus marqué / influencé jusqu’à maintenant ?


Guillaume : Radiohead, noir désir, Feu Chatterton, Ben Mazué, Portishead, Syd Matters, Woodkid, Agar Agar, The do, Aaron, Ghinzu, Girls in Hawaii, Balthazar, La maison Tellier, Damon Albarn, Frànçois and the Atlas Mountains...


Océane: Lana del Rey, Louise attaque, Pauline Croze, London Grammar, Coeur de pirate, Renaud, Sebastien Tellier, Pomme, Yseult, M, Raphaël, Brel, Barbara...


Comment travaillez-vous ensemble ? Qui écrit ? Qui compose ?


A ce niveau là, il n'y a pas vraiment de recette... Nous composons et écrivons tous les deux, parfois ensemble, parfois chacun de son côté. Parfois nous combinons les deux, c'est à dire que l'un trouve la mélodie, l'autre écrit le texte. Guillaume s'occupe des arrangements et nous validons ensemble.


Vous avez sorti en avril le single "Perséphone". Pouvez-vous nous raconter l’histoire de ce titre ?


Tout à fait, le 17 avril précisément. Il s'agit d'une reprise de l'histoire de la déesse Perséphone qui fait écho à un mal-être dû à une perception plus ou moins variable que l'on peut avoir de soi-même. Elle représente la reine des Enfers (enlevée lorsqu'elle cueillait des narcisses et mariée à Hadès contre son gré). Condamnée plus tard à passer 6 mois de sa vie sur Terre auprès des siens et 6 mois en Enfer aux côtés de son mari. Dans le texte, on raconte d'une part, de manière poétique l'histoire du mythe et d'une autre part le sentiment d'enfouissement de certaines émotions ou perceptions intérieures (allégorie). Elle incarne la noirceur et la sévérité autant que la légèreté et la beauté (6 mois / 6 mois).



Vous venez de lancer un appel à candidature pour figurer dans le clip de votre prochain single « CORPS BEAU ». Est-ce que vous pouvez nous parler de ce projet ?


Parfaitement, nous tournons le clip de ce second single le dimanche 20 juin à Dijon. Le texte de ce titre porte un message contre le diktat du corps parfait. Il évoque la lutte contre une pression sociale et médiatique de la représentation du corps féminin idéal. Il s'agit d'une chanson très personnelle qui fera sans doute écho, de nos jours, à une grande partie de la population. C'est pourquoi nous avons choisi de réaliser un "clip participatif" en sollicitant toutes les personnes qui souhaiteraient participer au tournage. Tout le monde peut candidater : il n'y a pas de limite d'âge (mais seulement à partir de 18 ans), tous les profils sont acceptés, peu importe la couleur de peau et encore moins la taille. Nous souhaitons mettre en valeur TOUS les corps et afficher la richesse de notre diversité ! Les intéressés peuvent nous contacter directement via l'adresse mail suivante : lesyeuxdolga@outlook.fr


Vous allez sortir un titre par mois, pendant un an. D’où est venue cette idée plutôt que de sortir tout l’album en même temps ?


A l'heure actuelle, les gens consomment la musique de manière numérique. Rares sont ceux qui achètent encore des albums 12 titres en format physique. De plus, lorsque l'on sort un album de 10 ou 12 titres sur le net, certains titres passent à la trappe et ne sont pas, ou moins écoutés. Stratégiquement parlant, sortir 12 singles de manière espacée c'est 12 chances de rencontrer notre futur public. Cela nous permet également de prendre le temps d'évoluer, de faire de la promotion, de laisser les morceaux faire leur chemin tout en donnant les mêmes possibilités d'écoute à chacun d'entre eux.

Est-ce qu’il y a un titre de ce projet que vous aimez particulièrement ? Lequel et pourquoi ?


C'est une question difficile car chaque morceau est unique. Ils ont tous en eux, qu'il s'agisse de l'ambiance musicale ou du message, quelque chose qui a, à un moment donné, retenu notre attention. Certains titres nous font plus vibrer que d'autres sans qu'on puisse forcément l'expliquer.... Mais nous n'en dirons pas plus sur les futurs morceaux. SURPRISE !!!


Avez-vous des concerts de prévus les prochains mois ?


Nous n'avons pas de concerts encore mais nous n'avons pas démarché pour l'instant. Nous souhaitons sortir tous les titres de notre album avant de travailler notre prochain spectacle de manière à pouvoir penser la scénographie en fonction du sens et de l'ambiance musicale de chaque titre.