top of page
  • Marie-Hélène

Rencontre avec Clément de Nouveau Fou

Il y a quelques jours, j'ai reçu le lien du titre "IST - DET vol sans escale" que le groupe Nouveau Fou vient de sortir. Il suffit de quelques notes pour sentir que ça groove comme on aime ! Un mélange de jazz, de funk, d'électro et de beaucoup de bonne énergie ! Clément, compositeur et leader du groupe a répondu à mes questions et m'en a dit plus sur le groupe et l'EP prévu pour 2023.



Pouvez-vous vous présenter, nous parler de votre parcours jusqu'à maintenant et nous faire une petite présentation des autres membres du groupe ?


J’ai étudié le jazz à l’IMEP et au CRR d’Aubervillier de 2008 à 2017. Je me consacre aujourd’hui au développement du groupe Nouveau Fou, un projet qui m’anime, que je dirige du mieux que je peux. Nous sommes six musiciens basés à Paris, avec Paul De Rémusat au sax ténor, Tom Naouri au sax alto, Paul Herry-Pasmanian à la basse, Rémy-Benjamin Lesage à la batterie, Éli Frot au clavier et moi même à la guitare et à la composition.


Quand et comment vous êtes-vous rencontrés et qu'est ce qui vous a donné envie de monter un groupe ensemble ?


A l’origine, nous étions 4 dans le groupe. J’ai rencontré Rémy et Paul (allias P2R) durant nos études à l’IMEP. Paul (allias PHP) nous a trouvé presque par hasard alors qu’on cherchait un bassiste pour une série de concerts improvisés en Bretagne. Cet été-là, en 2019, une alchimie s’est créée ; en particulier pendant une tournée à Belle-île-en-mer, la folie insulaire y étant sûrement pour quelque-chose. On a décidé de s’appeler Nouveau Fou. Ce qui nous fédérait tous à ce moment, c’était le groove.


L’année suivante on a invité Eli au clavier pour l’enregistrement d’un morceau. On s’est tout de suite bien trouvé et il a finalement intégré le groupe. On a sorti notre premier EP quelques mois plus tard. L’arrivée du 6eme musicien est assez cocasse puisqu’on ne l’avait pas vraiment prévu. Au départ Tom devait remplacer Paul pour un concert aux Disquaires à Paris. Au dernier moment Paul s’est finalement libéré ce qui nous a mis dans l’embarras. Je me suis dit : “Tiens ça pourrait être cool de jouer avec 2 saxs, et comme ça j’ai pas à choisir lequel des deux fera le concert…” J’ai réarrangé le répertoire en quelques jours et le 6 novembre 2021 on a fait notre premier concert avec la formation actuelle. C’était super, les deux saxs en section apportaient une toute autre dynamique, et on était tous d’accord.


Est-ce que vous avez plutôt les mêmes influences musicales ou bien au contraire, chacun les votre, et votre musique est un mélange de tout ça ?


On a plutôt le même type d’influences musicales. Mais chacun d’entre nous garde une identité forte en tant que musicien et c’est ce mélange d’identités qui crée une bonne alchimie (musicalement et humainement).


Comment définiriez-vous "Nouveau Fou" en quelques mots / phrases ?


Nouveau Fou, c’est un groupe qui fusionne les genres et tente de dépoussiérer le jazz afin de le rendre accessible. Nouveau Fou c’est aussi la danse, la transe et l’énergie sur scène transmise comme un coup de jus.



Le concert de sortie de votre premier EP "Furax" a eu lieu au New Morning. Ce n'est pas n'importe quel lieu ! Pourquoi l'avoir choisi ?


Nous avons eu une belle opportunité grâce à un des programmateurs du New Morning. Un ami lui a fait écouter notre EP, ça lui a plu et il nous a proposé une date. On ne pouvait pas espérer mieux !


Quel souvenir gardez-vous de ce concert ?


C’est une chance de pouvoir jouer sur cette scène mythique. On en garde un bon souvenir. En juin 2021, les salles de concert venaient à peine de rouvrir après un an et demi de pause avec le Covid. C’était une reprise pour pas mal d’entre nous. La salle était pleine. Il y avait de l’excitation, un peu de stress quand même, et beaucoup de plaisir.


On sent que le jazz a une place importante dans vos inspirations, non ? Quels sont les artistes "jazz" qui vous ont le plus inspirés jusqu'à aujourd'hui et pourquoi ?


Oui le jazz a une place importante dans nos inspirations, bien qu'il ne soit pas toujours central. Ce serait long de citer tous les artistes qui nous influencent, mais dans les grandes lignes je pourrais citer ces groupes de jazz fusion : Weather Report, Head Hunters, Vulfpeck, Snarky Puppy… Des époques et des groupes très différents en somme, mais qui ont tous une identité très forte et un sens du groove incomparable.


Vous venez de sortir un nouveau titre “ist - DEt vol sans escale” qui est un mélange jazz et électro, ce qui vous donne une vraie identité forte. Qu'est ce qui vous a donné envie d'aller dans cette direction ?


Durant notre dernière tournée, on avait un répertoire assez éclectique qui oscillait entre jazz, funk, rock et électro. On a remarqué que le public était particulièrement réceptif aux morceaux électro qui appellent clairement à la danse. Et dans ce cas de figure, plus le public s’emballe, plus on entre en transe dans nos improvisations et ça devient un cercle vertueux… On a compris alors qu’il fallait prendre cette direction et même aller plus loin en ne s’arrêtant pas au genre “électro” qui est assez générique. On veut faire fusionner le Jazz et la Dance Music.



Ce titre est disponible depuis hier en session live sur Youtube, ainsi que sur toutes les plateformes de streaming. Qu'est ce qui est prévu après ? Travaillez-vous déjà sur un album de la continuité de ce morceau ?


On travaille déjà sur un deuxième EP dans la continuité de ce titre. Chaque morceau sera inspiré d’un des sous-genres de la Dance et on compte les dévoiler petit à petit. “IST - DET vol sans escale” illustre la techno de Détroit et c’est l’acid-house qui sera au centre de notre prochain single, plutôt du côté de Bombay que de Chicago… à suivre en Janvier !


Avez-vous des concerts de prévus dans les prochains semaines / mois ?


Nous n'avons pas encore de date à annoncer officiellement. On voudrait sortir notre EP entre avril et juin et il y aura sans aucun doute un concert de sortie à Paris, puis d’autres ailleurs en France. Nous sommes aussi en train de préparer une tournée pour l’été/automne prochain.



Comments

Couldn’t Load Comments
It looks like there was a technical problem. Try reconnecting or refreshing the page.
bottom of page