• Adeline

Merzhin sort de l'ombre ...



Pour la lumière !


Enfin le retour des concerts après cette longue, trop longue période pour tous.

C'est le groupe Merzhin qui a donné le coup d'envoi pour nous, à la Carène, à Brest le 4 juin dernier.


Malgré des conditions de reprise assez strictes, une jauge réduite la salle brestoise était prête à accueillir le public, chaud et très heureux d'être là.




Après la diffusion d'un film home made, agrémenté d'images d'archives sur des évènements historiques, les six compères de Merzhin ont littéralement mis le feu à la Carène.

Jouant sur les ombres, avec une lumière tamisée pendant des titres plus acoustiques, le groupe de rock breton est monté graduellement en intensité.

Pierre le chanteur, dont la voix et l'engagement me touche beaucoup était en grande forme pour ce retour sur scène. Même si les musiciens étaient assis, leur rock était toujours aussi enveloppant et révolté. Mêlant des anciens titres et des nouveaux titres, le groupe était habité d'une puissance, d'un feu sacré pendant tout le set.




Un coup de coeur pour ce titre, son texte :

Que ressens-tu à traquer mon image Rompue aux doutes, fuyant les menaces? Viens-tu jusqu'à moi, au centre de la cage? La route est cruelle jusqu'au coeur de la place Cerné par mes peurs, étouffé dans la masse Contempler le futur et sourire aux mirages Rouler jusqu'à toi, en courant sur la vague La route s'étale, de la reine jusqu'à l'as
Qu'en feras-tu si je perds le nord? Tombé de haut, abandonné à tort Qu'en feras-tu si je perds le nord?

Cette bouffée brûlante de rock était juste dingue, addictive même ! Entre lueur colorée et noirceur des ombres, Merzhin a offert deux belles soirées consécutives à des spectateurs plus qu'excités de revenir chauffer les gradins de la Carène !


L'histoire de ce spectacle "Ombres et lumières" profondément hybride ne fait que commencer, retrouvez ici son teasing :





Plus d'infos sur : https://merzhin.bzh


Exclu : Interview de Pierre Le Bourdonnec, chanteur de Merzhin à paraître très bientôt sur FilZik