• Adeline

Leïla and the Koalas signe un bel hommage à Brassens


Collection "Mes beaux souvenirs du premier semestre 2022"


Un doux dimanche orchestré par l'association bretonne Musicadoré à l'espace culturel de Saint-Renan près de Brest.


Ce fut un grand plaisir de retrouver le groupe Leïla and the Koalas avec leur nouveau projet musical,"Brassens encore" un hommage à Georges Brassens. Composé de Leïla Chevrollier-Assaoui, au chant, et deux guitaristes : Sébastien Lemarchand et Paul Manoeuvrier, ce groupe nous a offert de belles émotions, en toute modestie.

Dès le début du concert, nous plongeons dans un monde acoustique, hors du temps avec "Les Amoureux des bancs publics". Les arpèges des deux guitaristes sont divins, leur aisance est déconcertante, quel talent !

Leïla entre en scène avec sa voix si particulière, puissante et généreuse, sur "L'orage". Elle glisse, escalade les mots au gré des notes égrainées. Un sacré exercice de diction, je suis bluffée comme sur "La Femme d’Hector".

Ce trio nous a régalé des reprises que je connaissais moins comme "La Princesse et le croque‐notes", l'excellent "Saturne" ou encore "Pénélope" ça swinguait sec !



Avec des teintes folk, jazz, blues données aux morceaux de Brassens, Leïla m'a permis d'avoir une autre lecture des textes du célèbre chanteur. Touchée par la sincérité de cette mise en scène, je me suis laissé porter par les histoires contées et de l'interprétation de ces artistes.

A l'aide d'un carnet comme fil rouge qui rythme la set list, Leïla va nous transporter dans un ailleurs aux souvenirs très tendres.



Je salue le gros travail d'arrangements et de dépoussiérage fourni par ce groupe autour de ce répertoire prestigieux. J'ai savouré chaque morceau, entourée d'un public attentif et généreux en applaudissements.


Grâce à eux, j'ai découvert des titres moins connus comme "Je me suis fait tout petit"

Ces histoires de vie, de société, chantées, arrangées de cette manière sont encore plus vivantes, actuelles.


Energie et malice sont au rendez-vous avec ces trois compères, très complices !


J'ai aussi été sensible à leur hommage à Anne Sylvestre et sa " Douce maison". Elle qui était la Brassens au féminin avait totalement sa place ce soir-là.


Poésie, maîtrise de la guitare, diction parfaite et voix hybride de Leïla : Quatre éléments de la réussite de ce spectacle de haut vol ! Faisons leur une bonne réputation ;)



Plus d'infos :

Musicadoré : https://www.musicadore-saintrenan.com


Leïla and the Koalas :

Site : https://www.leilaandthekoalas.com/brassens-encore

Facebook : https://www.facebook.com/leilaandthekoalas

Instagram : https://www.instagram.com/leilaandthekoalas/