• Adeline

La Môme Pravi !

Découverte il y a 4 ans, il me tardait de voir Barbara Pravi sur scène.


Rendez-vous pris le 30 octobre dernier, à Maure de Bretagne. C'est Lisa Camille qui ouvre cette soirée avec une belle première partie pop folk. Grand sourire et fierté pour cette jeune artiste qui présente ce soir son premier EP "À la dérive" avec ses titres épurés en version guitare-voix. Un gros coup de coeur pour "Running away"et "Letting you go". Belle promesse !




Accompagnée de son pianiste Tom et sa violoncelliste Maya, Barbara présentait son premier album « On n’enferme pas les oiseaux » :




Barbara démarre son spectacle avec la douceur de sa « Prière au Printemps ». Les frissons gagnent de suite mon corps et mon cœur qui bat fort ! C’est un raz-de-marée émotionnel qui va emporter le public dès les premières chansons. La jeune chanteuse à la silhouette frêle, est perchée sur de très hauts talons plateforme, une robe de couturier estampillée d’oiseaux pour enveloppe, va frapper fort ce soir, c’est certain.

Le regard fixe, les poings serrés, elle incarne ses paroles, ses histoires de vie, d’amour, d’une force inégalable. Ses textes, finement ciselés, sont encore plus intenses en live. Quelle émotion de réentendre les premiers titres de son répertoire comme « Louis » ou « Barcelone » avec des arrangements si soignés. La puissance de son « Malamour » cogne en plein cœur, j’en suis touchée, bouleversée et je ne suis pas la seule : elle a fait chavirer les cœurs, elle fera même pleurer sa violoncelliste.




Libre avant tout, sensible et fière de ses valeurs, la chanteuse est clairement la digne héritière de Piaf et de Barbara ! Sacrée comparaison ? C’est amplement mérité, rares sont les artistes d’une telle maîtrise vocale et émotionnelle à mon sens.

Gros coup de cœur aussi pour « L’homme et l’oiseau », sublimé par les cordes et les notes de piano, magistral !

Loin de faire que des chansons tristes, Barbara s’envolera plus légère, dansant sur « Mes maladroits » ! Engagée jusqu’au bout des ongles, l’artiste entonne « La Femme » une ode qu’elle terminera le poing levé.



« Voilà », le titre tant attendu de ce public breton fera couler quelques larmes. Une claque! Les spectateurs retiennent leur souffle puis relâchent leur émotion dans des applaudissements nourris et une longue standing ovation.

Cerise sur le gâteau, la chanteuse se mettra au piano pour une dernière « Prière au soleil », un cadeau.


Bonne nouvelle elle est en tournée actuellement, prenez vos places !

Rdv sur https://barbarapravi.com