• Marie-Hélène

EESAH YASUKE - "La musique a toujours été là avec moi"


EESAH YASUKE a sorti son premier EP, "Cadavre Exquis", cet été. Bien que son univers musical ne soit pas dans mes "styles" de prédilection, j'ai vraiment été touchée par cette artiste et sa musique. C'est toujours un plaisir particulier de se faire surprendre et toucher quand on ne s'y attend pas. Je lui ai donc posé quelques questions pour en savoir plus sur elle et sur son parcours.

© Alpha Bandit


Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques phrases ?


Salut! Je suis Eesah Yasuke,artiste d'origine lilloise et j'ai commencé la musique il y a 3 ans, j'ai récemment sorti mon 1er projet “Cadavre exquis”, un EP de 8 titres.


Quand as-tu commencé à écrire ? C’est quelque chose de naturel pour toi ?


L'écriture est arrivée dans ma vie lorsque j'ai été placée, c'était mon moyen d'exutoire. J'ai arrêté le sport brutalement, je devais entrer en sport étude pour devenir sprinter professionnelle, mais tout a été chamboulé par mon placement. L'écriture a pris le relais pour un autre type de course.


Quand as-tu commencé à imaginer tes textes en chanson ? Dès le début ou cela à pris du temps ?


En fait cela a pris beaucoup de temps. Je chantais mais pas mes textes c'était les chansons des autres. J'écrivais des poèmes au départ. Mes éducs, frères et soeurs de foyer me disaient souvent que j'avais une belle voix, mais je les ai pris au sérieux bien plus tard. J'ai arrêté l'écriture pendant plusieurs années. Je suis entré en école d'éducateur spécialisé. Et l'écriture a refait surface à ce moment-là. Les parcours de vie des personnes me faisaient écho. Je me suis replongé dans la musique pour exulter de nouveau. Mais avec cette fois-ci l'envie d'aller plus loin. Une de mes soeurs de foyer Djene, avec qui je suis toujours en lien m'a longtemps poussé à me lancer, elle me faisait chanter constamment. Elle m'a même inscrit à la Nouvelle Star ahah! Mais je n'y suis pas allé. Néanmoins, les graines ont poussé et la remise à l'écriture m'a donné envie d'aller plus loin.


Quand et comment la musique est-elle rentrée dans ta vie ?


La musique a toujours été là avec moi, c'est juste que je n'en avais pas pris conscience avant. J'ai grandi avec la rumba congolaise de Papa Wemba (paix à son âme) et de Koffi Olomidé, et du coupé décalé de feu Dj Arafat . Le Rap est arrivé plus tard avec Mc Solaar, Disiz, Sniper etc. Puis le rock aussi, avec les Red hot chili pepper, Muse, Coldplay etc . Ces influences sont dûes à mes rencontres mais aussi à mes éducs qui me faisaient des CDs aux multiples univers, ça a ouvert mon champ de vision.


© Alpha Bandit


As-t-elle tout de suite pris une place importante pour toi ?


Oui j'en écoutais constamment.


Quels sont les artistes qui t’ont le plus marqué / inspiré jusqu’à aujourd’hui ?


Je dirais d'emblée Lauryn Hill avec “The eye on his sparrow” dans Sister act.2 et par la suite Disiz qui m'a beaucoup apporté. Aujourd'hui je citerais Isha, Nekfeu, Youssoupha,Stromae, plus récemment Frénétik aussi.


On sent qu’il y a diverses influences musicales dans ta musique. Ce n’est pas “que” du rap. Il y a beaucoup de choses dedans.


Oui comme je le disais plus haut, j'ai été exposé à différents courants musicaux et je pense que ça m'a influencé dans mes créations.


En Juin, tu as sorti l’EP “Cadavre Exquis” composé de 8 titres. Peux-tu nous raconter l’histoire de ce disque ? Comment s’est-il fait ? Avec qui ?


Cet EP a été réalisé intégralement dans la maison de Chief Waxy mon beatmaker à l'origine des prods de toutes les tracks à l'exception de “Kitoko Life” (Xame) et de “Hennessy” (Pierre Kastler et Alex Noury). On s'est enfermés pendant tout le mois d'Août 2020, et on a travaillé re-travaillé, peaufiné chacun des morceaux. On s'est impliqué de manière acharnée afin de faire jaillir le meilleur de chaque track. C'était la galère, on n'avait pas de budget pour le mix/master. Là ça a été la panique pour la sortie … Mais mon entourage m'a réservé une surprise que j'oublierais jamais, ils ont organisé une cagnotte pour financer le mixage, c'est incroyable comme je me sens béni! Et Phil du studio Audioblend a tellement été touché par le projet, qu'il nous a offert le mastering, ça non plus, je n'oublierais jamais.


Comment le définirais-tu en quelques mots / phrases ?


Je dirais l'audace, la compassion et l'authenticité.


Est-ce qu’il y a un des titres particulièrement important pour toi ? Si oui lequel et pourquoi ?


Je dirais “Cadavre exquis”, c'est un de mes poèmes qui est devenu une chanson par la suite. Il me tient particulièrement à coeur, car il marque le déclic que j'ai eu avec la musique.


Est-il prévu de le présenter sur scène bientôt ?


Je l'ai déjà présenté plusieurs fois sur scène et je ne me lasse pas de le réinterpréter.


Quels sont tes projets pour les prochains mois ?


En ce moment je prépare un Triptik, il sortira en fin d'année, hâte que ça sorte!