• Adeline

Clara Disco Queen à la Carène


Plateau 100% féminin, un soir d'octobre dernier, à la Carène à Brest : Retour en images !



C'est Laura Cahen qui s'est chargé de chauffer la salle avec les titres de son deuxième album "Une fille". Aussi à l'aise au piano qu'à la guitare, Laura capte directement mon attention. Sa voix écoutée longuement dans un flow Deezer a maintenant un visage. C’est avec une interprétation délicate, un brin d'émotion, qu'elle va nous faire raconter qui elle est avec "La Jetée", "Dans mon lit", "Poussière", "Cavale" ou encore "Désarmée".

Le bijou "Coquelicot", interprété en solo sans Yael Naïm, juste son grain de voix haut perché mêlé aux arpèges de la guitare résonnent dans la salle... Un moment poétique, suspendu ! Magique !

"Nuit forêt " clôture cette trop courte première partie, il me tarde de voir un set complet de cette jeune artiste hyper talentueuse !

-------


Il y a des artistes qu'on aime suivre au fil du temps, qu'il fait bon de voir en plein succès quelques années plus tard... Clara Luciani en fait partie !


La jeune femme venait présenter son dernier album "Coeur", les nôtres battaient fort dans la fosse !

Après deux victoires de la musique « Artiste féminine » et « Révélation Scène » dans les mains, Clara Luciani revenait pour un show très pop disco !

La scénographie, les décors dorés et la tenue pailletée nous ont tout de suite plongé dans une ambiance so 70' ! Surprenant et tellement en accord avec son projet musical !

Accompagnée de ses musiciens et de ses trois choristes, Clara était très heureuse de retrouver la scène brestoise et l'a témoigné à plusieurs reprises.

Dès les premières notes, une énergie de dingue gagne La Carène. L'artiste a construit sa setlist avec son premier album "Sainte-Victoire" avec "Comme toi", "Monstre d'amour" "La grenade", "Dors" mon préféré ou encore" La baie" et les bijoux du dernier album comme "La place" dédiée à sa ville natale, l'intime et sensible "Je sais pas plaire", "Le chanteur" et l'inégalable "Le reste" ...

Séquence comique, les pauses hydratation de Clara : elle invitera le public à meubler, ce dernier entonnera "Tri Martolod", très local !! Un beau cadeau pour la chanteuse qui le sollicitera à nouveau plus tard dans le spectacle.


Mention spéciale pour le tube post confinement "Respire encore", si vrai, si intense :

Il faut qu'ça bouge, il faut qu'ça tremble, il faut qu'ça transpire encore

Dans le bordel des bars le soir

Débraillés dans le noir

Il faudra réapprendre à boire

Il faudra respirer encore...


"Sad and slow", l'occasion de blaguer avec son bassiste Pierre qui a des faux airs de Julien Doré, qui jouera de cela pour ce duo partagé avec le public.

Côté musique, les solos de guitare de Benjamin Porraz sont impressionnants ! Quel virtuose !

Bilan de ce concert : Ambiance de feu avec des pas de danse so disco initiés par un groupe qui nous a tous emporté. La bonne humeur de cette joyeuse troupe était communicative, les spectateurs avaient un sourire jusqu'aux oreilles !

Magnétique artiste, Clara l'est tout autant dans l'objectif !


Plus d'infos :


Laura Cahen :

Facebook : https://www.facebook.com/lauracahen

Ecoute album https://lauracahen.lnk.to/unefille?fbclid=IwAR3ZAnK_O-vCCmmc0VD8v6UVAF6REBDqPDIeJP0jxalC1H0KiViqM4v5lfA


Clara Luciani :

Facebook : https://www.facebook.com/claralucianimusique

Site : http://claraluciani.com

Tournée : https://tix.to/RespireEncoreTourFP?fbclid=IwAR31zwCekQOUftwEQGKYEjcb62TyFSxLWUHAcLo2jPlrYmAbHHm6rYMWHyg