• Thomas

Aloïse Sauvage, histoire de regards aux Trinitaires (Metz).

Aloïse Sauvage, nous en avions entendu parlé lors de la sortie de son premier album et sa nomination aux victoires de la musique mais nous ne l'avions encore jamais vu en live. Artiste complète : musicienne, actrice, rappeuse, chanteuse, circassienne, ce n'est pas rien. Elle se produisait dans la belle salle des Trinitaires à Metz où elle nous présentait les titres de son nouvel album "Sauvage". Ce qui émane d'Aloïse Sauvage c'est une sincérité, une gentillesse, et l'énergie qu'elle donne dans ses mouvements et puis on remarque rapidement ses regards. On perçoit tout de suite ses deux grosses billes noires qui lancent des regards intenses aux gens du public. Regards qui appuient les propos des morceaux. Parfois amusés, tristes, étonnés ou en colères. D'ailleurs, nous profitons aussi de ces regards en tant que photographe et ça n'est pas pour nous déplaire. Au milieu de ce set au accents electro-rap, elle se pose pour nous chanter, assise sur son praticable trois anciens morceaux adaptés en piano voix, et c'est très beau. Puis, l'énergie reprend avec ses nouveaux titres et la salle est en feu. Elle était accompagnée de deux formidables musiciens. Un batteur et un clavier. Cette formule électro fonctionne et nous lui souhaitons d'autres salles aussi pleines dans sa tournée. Si elle passe par chez vous, n'hésitez pas, son énergie est communicative. Crédits photos : Thomas Guerigen